3 minutes

Le rôle du consultant data dans la stratégie et le management des données

Le consultant data : entre enjeux business et opérationnels
Explication du métier de data consultant
Découvrez son rôle et ses compétences
Un atout important pour les entreprises
Consultant data, acteur clé dans la stratégie et le management des données
Ecrit par
Julien Vermersch
Publié le
February 23, 2024

Alors que l’on a bien souvent distingué fermement les profils techniques des profils commerciaux/stratégiques/business au sein des organisations, le marché du travail tend depuis les 10 dernières années vers une complémentarité des compétences. On se rend compte de la nécessité d’une meilleure communication entre équipes techniques et équipes managériales. Cette prise de conscience se traduit par :

  • Une restructuration des équipes : moins de silos dans les organisations
  • La création de nouveaux postes hybrides, dont la double compétence technique/business devient plus que nécessaire.

C’est en partie la raison pour laquelle a été créé le métier de consultant data, ou consultant data scientist, data consultant, consultant data science (les intitulés de poste peuvent légèrement varier selon les entreprises). C’est aussi pour cela que de plus en plus d’entreprises font appel à des cabinets de data consulting/data science consulting/data tech consulting.

À la frontière entre les formations d'école d'ingénieurs et d'école de commerce, le consultant data possède à la fois la maîtrise technique des données et la compréhension des enjeux stratégiques. Ce poste se distingue par la capacité à utiliser les données comme levier pour guider les entreprises dans leurs prises de décision, alliant compétences techniques pointues, compréhension des réalités business et très bon sens du relationnel.

Sommaire

Les compétences clés du consultant data

Compétences techniques pointues

Le consultant data maîtrise des outils et langages liés à la gestion des données. Il est capable d'analyser et interpréter les données de manière approfondie.

On ne demande pas au consultant data d’être incollable sur le moindre langage de programmation, mais il est en mesure de comprendre ce qui est fait par les développeurs pour le restituer très clairement au client.

Concrètement, le consultant data est familier avec les outils :

  • de gestion de bases de données (SQL en particulier)
  • les algorithmes et langages de programmation (Python)
  • les outils de business intelligence (Power BI, Tableau, etc.)

Compréhension des réalités business

Le consultant data sait aligner les objectifs techniques avec les objectifs commerciaux. Il utilise les données comme levier pour guider les prises de décision.

Son rôle stratégique consiste notamment à mener à bien la phase de cadrage d’une mission. Il analyse la maturité data de son clients, mène des discussions de plusieurs semaines en début de projet pour comprendre le métier du client, et cadre les besoins data précis. Il peut ainsi créer une feuille de route data (roadmap) à suivre pendant le projet.

En plus de cet aspect stratégique, il gère le projet d’un point de vue organisationnel. Il fait le pont entre les équipes du cabinet pour assurer le delivery en temps et en heure, sait anticiper, et gérer les relations entre les équipes en interne, et avec le client.

Sens du relationnel

Le consultant data sait communiquer efficacement avec des équipes variées, aussi bien en interne qu’auprès du client. Son principal atout réside dans sa faculté à présenter de manière très pédagogue des résultats techniques pour des non-techniciens.

Il est capable de convaincre, et de comprendre les enjeux politiques, diplomatiques, qui peuvent se poser lorsque l’on s’adresse à un client. Il sait à qui s’adresser pour quel sujet, qui confronter pour résoudre tel ou tel problème.

Une double casquette qui fait du data consultant une vraie valeur ajoutée pour les entreprises de conseil et leurs clients

Hard skills + soft skills

Le consultant data possède un ensemble de compétences techniques (hard skills) pointues, et est aussi doté de soft skills fondamentaux, comme la communication, le travail en équipe, le sens du relationnel.

Les profils parfois caricaturés de l’ingénieur et du commercial que beaucoup opposaient, laissent place à des profils plus complets, tant d’un point de vue opérationnel qu’humain.

Et c’est un vrai plus pour les entreprises, pour qui de tels profils leur permettent surtout d'économiser du temps et de l'énergie. Le manque de communication ou de compréhension entre des équipes qui ne partageaient pas les mêmes compétences laisse place à plus d’homogénéité, de communion.

Vision globale propre au profil business et vision “loupe” propre au profil ingénieur

Avec une vision globale des enjeux business, le consultant data est aussi capable de zoomer sur des aspects spécifiques grâce à sa compréhension technique approfondie. Cette double perspective lui permet d'identifier des opportunités ou des risques souvent négligés.

Il a ainsi une vision à 360 degrés du projet, ce qui facilite la coordination des tâches, et la restitution de l’avancée des travaux au client et aux managers/partners.

Conclusion

Le consultant data incarne une symbiose unique entre compétences techniques et compréhension business. Cette double casquette en fait une véritable valeur ajoutée pour les entreprises qui cherchent à exploiter pleinement le potentiel de leurs données pour prendre des décisions éclairées et rester compétitives sur un marché en constante évolution.

Chaque mois, recevez les dernières actualités sur la Data, IA & Data Science !
Pas de spam. Pas de publicité. Seulement les dernières actualités importantes du secteur, commentées par les experts Solstice Lab.
Merci pour votre inscription !
Oops! Il y a un souci avec cette adresse e-mail...
Partagez cet article
consultant data solstice lab
Julien Vermersch
Consultant Data